L'Ecoute active

  Dictionnaire collaboratif
Renforcez la visibilité de votre profil en participant à l’élaboration de la fiche de l'Ecoute active.
Vous pouvez contribuer à cette fiche, en proposant une définition originale associée à ce thème ou bien en développement l’un de ses bienfaits ou l’un de ses inconvénients.
Votre profil et votre avatar seront mis en avant à côté de votre contribution afin de vous rendre visible auprès de tous les internautes qui consulteront cette fiche.

 La définition

Ecoute active ou attentive
Écouter et non pas entendre
L' écoute active nécessite de se synchroniser (verbale et physique)avec la personne (effet miroir), établir la confiance d' être concentré, de faire preuve d' empathie être attentif aux mots , au langage non verbal , aux émotions, questionner ,reformuler reprendre les derniers mots, savoir se taire respecter les silences, résumer(si j' ai bien compris) .
L' écoute active est necessaire pour fixer des objectifs formulés positivement
Définition proposée par Corinne le 19/04/2021 08:40:31
  Ajouter du contenu

 Les bienfaits

Climat de confiance/bienveillance

L'écoute active est indispensable à tout coach et tout professionnel de l'accompagnement.
Elle permet d'établir un climat de confiance et de bienveillance de par la synchronisation qui s'effectue entre le coach et le client/coaché. Cela permet de libérer la parole et d'aller plus en profondeur pour atteindre les sujets importants.
Du côté du coach/accompagnant, cela permet d'assurer le fait qu'il est sur un bon niveau d'écoute et qu'il accède à l'information dans sa globalité : ce qui est dit (les mots), comment c'est dit (la voix, la posture), et ce que cela peut vouloir dire (sens profond).
Bienfait proposé par Marie le 20/06/2022 00:53:07
  Ajouter du contenu

 Les inconvenients

  Ajouter du contenu

 Les conseils pratiques

Conseils pour une écoute active de qualité

1. Instaurez un climat de confiance.
Pour mettre votre interlocuteur à l’aise, centré votre attention sur ce dernier, afin de comprendre sa manière de communiquer et d’adopter le même mode de communication (vocabulaire, posture...).

2. N’émettez pas de jugement.
Lors de la pratique de l’écoute active, les attentes et les, a priori, doivent être mis au placard. Si vous souhaitez l’écouter entièrement et authentiquement, il convient d’oublier tous vos préjugés sur votre interlocuteur et le sujet qui est évoqué. Il est important de ne pas prêter attention à ses propres ressentis pour rester attentif.

3. Mettez-vous à la place de votre interlocuteur.
En aucun cas, vous ne devez comparer ce dont vous parle votre interlocuteur avec des expériences similaires que vous avez vécues. Chaque être humain étant unique, chaque Vision du Monde est unique.

4. Écoutez au-delà des mots.
Pour bien communiquer et capter le message d’autrui, il faut savoir décoder l’aspect non-verbal de la conversation. Si votre interlocuteur a les bras croisés, le regard fuyant, qu’il s’agite ou qu’il parle rapidement, cela en dit long sur l’état dans lequel il se trouve par exemple.

5. Reformulez
La reformulation est une étape clé de l’écoute active. En résumant l’échange par l’utilisation de vos propres mots cela vous permet de vous assurer que vous avez bien saisi le message, ainsi que de montrer à votre interlocuteur que vous avez bien intégré ce qu’il vous a dit.

Quelques astuces à adopter pour pratiquer l’écoute active
Restez ouvert, neutre et bienveillant en toutes circonstances.
Ne vous précipitez pas pour répondre à votre interlocuteur, faites silence et laissez-le dire ce qu’il a à dire, sans l’interrompre.
Respectez son rythme et ses silences.
N’hésitez pas à montrer des signes d’intérêt.
Argumentez uniquement à partir de ce que l’autre a dit.
Bannissez toute tentative d’interprétation.
Posez toujours des questions ouvertes.
ARMELLE le 29/03/2021 07:56:56

Petit exercice de mise en pratique

Si une personne se présente à vous avec une problématique, essayez de la laisser parler, sans l'interrompre pendant 20 mn. Oui j'ai bien dit : 20 mn. Vous pouvez prévenir votre interlocuteur/trice de ce processus. Soyez juste attentif à lui/elle, pleinement dans l'instant présent, sans aucune intervention, encouragement, ou autre signe qui pourrait lui indiquer ce que vous pensez. Apprivoisez ensemble les silences...
Vous pouvez aussi être vous même le cobaye, en demandant à quelqu'un de vous écouter, vous laisser parler pendant 20 mn. La personne peut même être dos à vous pour ne pas vous influencer.
Essayez...
Sophie le 03/11/2021 08:07:07

Etre curieux de la vision du monde de l'autre

Être dans l'écoute active, c'est tout d'abord considérer qu'autrui a forcément une vision du monde différente de la mienne.
Être curieux des subtilités de son approche d'un sujet, comprendre son expérience mais aussi ses ressentis, c'est développer son écoute empathique
Le laisser exprimer son avis avant de donner le mien afin qu'il se sente reconnu dans son vécu
Ne pas essayer de le convaincre que ma version est plus rationnelle que la sienne
Etre centré sur ce qu'il me dit et montrer que je l'écoute (non verbal important) et lui montrer que je m'interesse à sa perception du sujet
Ne pas chercher quel argument je vais bien pouvoir utiliser pour le convaincre
Mais au contraire validé sa perception alors il sera aussi curieux de venir comprendre ma vision du sujet.
Eve le 23/02/2024 14:07:27
  Ajouter du contenu
Ce site internet est un annuaire gratuit dédié aux coachs
préparateurs professionnels
Cette plateforme a pour vocation d’aider les accompagnateurs professionnels à trouver de nouveaux contacts pour développer leur activité.
Jesuiscoach
Partage de réalisations - Messagerie gratuite - Echanges de liens - Profils 100% gratuits.